La bibliographie matérielle en romans

Des romans...

qui auraient pu être tellement plus

palpitants...

si leurs auteurs avaient eu des notions

de bibliographie matérielle...

 

 

 


Pour les nuits d’hôtel ou les heures d’attente dans les transports !


 

 

 

 

ATKINS (Philip) and JOHNSON (Michael) ed., A Dodo at Oxford. The unreliable account of a student and his pet dodo, Chipping Norton, Oxgarth Press, 2010.

En 2008 on découvre chez un bouquiniste le seul exemplaire conservé d'un livre imprimé à Oxford en 1695, et qui est le journal d'un étudiant racontant sa vie et ses observations de son animal de compagnie, un dodo. L'ouvrage se présente comme une édition scientifique et un reprint de l'exemplaire de 1695, accompagnés d'annexes sur la bibliographie matérielle (format, signatures, caractères, ligatures...). Bien entendu, le prétendu unicum a été créé pour la circonstance. Un petit bijou d'érudition et de drôlerie !

 

 

 

BALDACCI (David), The Collectors, Reston (Va), Colombus Rose Ltd, 2006

Traduction française par Bernard Ferry : Les collectionneurs, Neuilly-sur-Seine, Éditions Michel Lafon, 2008.

Une enquête du Camel Club à Washington, sur Capitol Hill et à la Bibliothèque du Congrès, à propos du Bay Psalm Book, premier ouvrage imprimé en Nouvelle Angleterre en 1640, et dont il est encore question un peu plus bas....

 

 


CALDWELL (Ian) & THOMASON (Dustin), The Rule of Four, London, Century, 2004.
Traduction française : La Règle de quatre, Paris, Michel Lafon, 2005.
A propos de l'Hypnerotomachia Poliphili... le Songe de Poliphile, imprimé à Venise par Alde Manuce en décembre 1499, et peut-être le plus beau livre jamais publié !

 

 

CASALEGNO (Giovanni) a cura di, Storie di libri amati, misterosi, maledetti, Torino, Giulio Einaudi editore, 2011.

Une anthologie en italien de textes ou d'extraits de textes sur le livre

 

 

DEBLAISE (Philippe), Nouvelles d'un livre, Arles, Actes Sud, 2007.
Les vicissitudes d'un livre imprimé du XVIe au XXIe siècle à travers les marques et stigmates laissés par ses possesseurs successifs.

 

 

DOA, La ligne de sang, Paris, Gallimard, 2010 (Folio policier).

En dehors de notre sujet. Un roman policier qui se déroule à Lyon, et qui fait appel (pages 550-564 et 574-580) à l'expertise du spécialiste en livres anciens de l'enssib et de l'Institut d'histoire du livre !

 

 

                   

GODWIN (Joscelyn) & MINA DI SOSPIRO (Guido), The Forbidden Book. San Francisco, Disinformation Books, 2012.

Un roman pour les amateurs d'ésotérisme, qui se déroule en Italie et principalement à Venise, et qui a pour point de départ un ouvrage réel, de Cesare della Riviera, publié pour la première fois à Mantoue (Francesco Osanna) en 1603 sous le titre Il magico mondo de gli heroi..., une seconde fois à Milan (Pietro Martire Locarni) en 1605, sous le titre Il mondo magico de gli heroi...

Dans le roman, les descendants de l'auteur se transmettent de génération en génération un exemplaire différent de ceux publiés, leur conférant des pouvoirs surnaturels.

 

 

GONTHIER (Nicole), Les fers maudits, Paris, Pygmalion, 2013.

Rédigé par un professeur d'histoire médiévale à l'Université Jean Moulin Lyon III, ce roman policier se déroule à Lyon, en 1473, année d'introduction de l'imprimerie dans la cité. On y visite les couvents des cordeliers et des jacobins, destinés à devenir aux XVIIe et XVIIIe siècles des entrepôts clandestins de livres contrefaits. On y découvre la boutique et l'atelier de Barthélemy Buyer, introducteur de la typographie dans la ville, où on croise le prototypographe Guillaume Leroy. On y évoque (p. 219 et 231) un livre d'heures manuscrit relié en "maroquin jaune" [sic !]... alors que le maroquin ne commence à être utilisé en reliure en France qu'en 1538 ! On y évoque aussi (p. 265-266) un livre imprimé fictif, dont le colophon, daté du 15 des calendes de mai, copie celui du Compendium breve du cardinal Lothaire, le premier livre imprimé à Lyon cette année là (le 15 des calendes d'octobre). Curieusement, cet ouvrage est doté d'une gravure et d'une page de titre... alors que le premier livre illustré lyonnais est paru chez Martin Husz cinq ans plus tard, en 1478 (par récupération de bois bâlois)... et que la première page de titre a vu le jour en 1476... à Venise !

 

 

               

GROSSMAN (Lev), Codex, Orlando, Austin, New-York, San Diego, Toronto, London, Harvest, 2005.
Traduction française : Codex. Le manuscrit oublié , Paris, Calmann-Lévy, 2007. Edition en "Livre de poche", 2008.
A quelques lueurs de la discipline, propose même p. 115 un relevé de signatures… un peu bizarre !

 

 


GRUBER (Michael), The Book of Air and Shadows, New-York, William Morrow, 2007.
Traduction française : Le Livre de l'air et des ombres, Paris, Le Cherche-Midi, 2007.
Un peu en marge de notre propos, puisqu'il ne s'agit pas d'imprimé. La possible découverte d'un manuscrit inédit de William Shakespeare bouleverse quelques vies et le milieu académique.

 



HALLAHAN (William H.), The Ross Forgery, London, Victor Gollancz Ltd, 1977 (édition de poche : London, Sphere Books Limited).
Inspiré par la célèbre affaire Forman/Wise, évoquée plus haut. Comment fabriquer une vraie fausse ou une fausse vraie fausse édition pré-originale du XIXe siècle attribuable à Harry Buxton Forman et Thomas James Wise pour abuser un collectionneur concurrent ???

 

 

HARRISS (Will), The Bay Psalm Book Murder, London, Robert Hale, 1983.

Quand le professeur Clifford Dunbar de l'université de Los Angelès mène l'enquête sur la mort du bibliothécaire de l'université, retrouvé assassiné dans son garage... un exemplaire du Bay Psalm Book à la main. Quand un politicien en mal de notoriété fait fabriquer un faux...

Le Bay Psalm Book, premier livre imprimé en Amérique du Nord en 1640 est un livre mythique. Un des 11 exemplaires connus a été vendu plus de 14 millions de dollars en novembre 2013. En 1985, le faussaire Mark Hofmann a fabriqué son "Oath of a Freeman" en se servant de lettres découpées dans un reprint du Bay Psalm Book (voir : Dévoiler les faux). On peut d'ailleurs se demander jusqu'à quel point ce roman n'a pas inspiré Hofmann...

 

 

INGÓLFSSON (Viktor Arnar), Flateyjargáta, Reykjavik, Mál og menning, 2002.

Traduction française : L'énigme de Flatey. Paris, Éditions du Seuil, 2013.

Roman policier autour de textes médiévaux relatant les aventures des rois de Norvège

 

 

LEON (Donna), By its cover, London, William Heinemann, 2014.

Traduction française par Gabriella Zimmermann : Brunetti entre les lignes, Paris, Calmann-Lévy, 2016.

Une affaire de vols et de mutilations de livres anciens dans une bibliothèque vénitienne.

 

 

LOVETT (Charlie), The Bookman's Tale. A Novel of Obsession, Richmond, Alma Books Ltd, 2013.

Quand un libraire d'ancien, veuf, retrouve par hasard, glissé dans un livre, un portrait du XIXe siècle à l'aquarelle qui ressemble à sa défunte épouse née en 1965. Quand on croise William Henry Ireland le faussaire de Shakespeare, les affaires Wise et Hofmann (évoquées dans Dévoiler les faux), et qu'on utilise une machine à collationner de Hinman pour essayer de "faire parler" un exemplaire de la première édition (1588) d'un ouvrage de Robert Greene intitulé Pandosto, qui inspira The Winter's Tale de William Shakespeare, le mystère autour de cet auteur s'obscurcit.

 

 

NERVAL (Gérard de), Angélique. Nouvelle publiée dans Les Filles du feu (Paris, 1854)

De bibliothèque publique en cabinet de bibliophile, la quête d'un introuvable ouvrage pourtant mentionné au Manuel du libraire et de l'amateur de livres de Brunet : Evénement des plus rares ou Histoire du sieur abbé comte de Bucquoy... Se vend chez Jean de la France, rue de la Réforme, à l'Espérance, à Bonnefoy, 1749.

 

 

          

PEREZ-REVERTE (Arturo), El Club Dumas, Madrid, Ed. Alfaguara, 1993.
Traduction française : Le Club Dumas, ou l'Ombre de Richelieu, Paris, J.-C. Lattès, 1994. Réédition en "livre de poche", Paris, Librairie générale française, 1995.
Cet ouvrage a inspiré le film : "La Neuvième porte" - "The Ninth Gate" de Roman Polanski (1999).

 

 

PRYOR (Mark), The Bookseller. The First Hugo Marston Novel, New-York, Seventh Street Books, 2012.

Hugo Marston, chef de la sécurité de l'ambassade des Etats-Unis à Paris mène l'enquête dans le milieu des bouquinistes des quais de la Seine après l'enlèvement d'un de ses amis appartenant à cette corporation.

 

 

                    

SYMONS (Julian), Bland Beginning. A Detective Story, London, Victor Gollancz Ltd, 1949. Nombreuses rééditions, la dernière en 2011. Disponible sous format électronique.

Le premier roman policier inspiré par l'affaire Wise / Formann évoquée ci-dessus.

 

 

 

© Dominique Varry 2011-2016 Introduction à la bibliographie matérielle